Petits trucs qui m’ont aidés à soigner mes cheveux et ma peau au Japon.        日本での髪やお肌の悩み 私を救ってくれた小さな工夫

A chaque fois que je revenais au Japon, je ne sais pas par quel phénomène, je perdais volume et vitalité de mes cheveux. S’ajoutant à ça aussi des problèmes de peaux qui elle, n’était pas toujours nette. Je sais que ce n’est pas quelque chose qui touche tout le monde vu que beaucoup de personnes on des améliorations en venant ici, cependant comme j’ai l’impression par moment de ne pas être la seule occidentale à me plaindre de ça, autant partager ce qui marche pour moi.

Mon premier réflexe était de prendre mes produits fétiches  en stock pour ne pas à avoir à dépendre des produits locaux qui ne sont pas vraiment pour mon type de cheveux (blonde aux cheveux fins, donc à priori le contraire du modèle local!). Sauf que ça ne marchait pas plus que ça une fois mis en environnement japonais. Mais j’ai quand même continué à me débrouiller pour trouver mes produits habituels au Japon ou pour faire un stock lors d’un saut en Europe. Celles et ceux qui ne voyagent pas en Europe peuvent peut être demander à un proche bienveillant de leur en envoyer  :) Personnellement, j’affectionne les produits Aroma Zone, pas chers et de qualité vraiment correcte, naturels et la plupart du temps bio pour ceux que j’achète.

Bref, après avoir remarqué que l’eau de la douche sentait vraiment fort la chimie (chlore?) je me suis dite qu’acheter un pommeau filtrant serait déjà une bonne initiative. Autant dire que ça à changé quelque chose, dès le début! Déjà l’eau n’a pas la même odeur ni le même goût, c’est clair. Ensuite, peau moins sèche, et en effet un gain de volume. Cela n’a pas été non plus le double, mais c’était notoire.

Alors qu’avant je devais acheter pleins de sprays, mousses, et autres produits pour le volume qui n’avaient pas des compositions toujours top, maintenant je peux m’en passer, sans regret.

 

Mon pommeau douche filtrant - Rakuten

Mon pommeau douche filtrant – Rakuten

 

Autres petits trucs; comme mes coiffeurs me faisaient souvent remarquer que j’avais les cheveux secs (que ce soit au Japon ou ailleurs) et que j’avais toujours beaucoup de nœuds, j’ai décidé d’essayer de faire des choses qui m’étaient impossibles à imaginer auparavant; des soins à l’huile.

Comme mes cheveux graissaient vite (je les lavais tout les jours!) l’huile était impensable pour moi.

Or, un jour  j’ai fini par comprendre de moi même (car on a beau le lire partout, je pensais que ça ne me concernait pas lol); pour que les cheveux ne graissent pas trop vite, il vaut mieux qu’ils soient bien nourris (on parle aussi du cuir chevelu hein ;) ). Et de les laver tout les jours n’est pas bénéfique, au contraire. Actuellement, j’en suis à un lavage tout les deux-trois jours en moyenne. Ce n’est pas encore parfait, mais c’est déjà beaucoup de progrès!

Voici donc comment je procède. La veille d’un lavage, j’applique mon huile et le lendemain je lave tout sous la douche. Pas besoin de beaucoup, j’enduis mes mains d’huile et le les passes dans mes cheveux. Cependant comme je dors sans linge autour de la tête (j’avais fait un temps pour des masques, mais je ne dormais vraiment pas bien!) je dois laver ma taie assez souvent pour ne pas graisser mes cheveux les jours suivants… Ou alors on peut poser un linge dessus le coussin mais il faut aimer le contact du visage sur le tissus éponge. Perso, je suis pas fan.

Mes huiles préférées en ce moment c’est argan et coco. L’huile de coco est vraiment ma favorite avec sa fabuleuse odeur!! Et elle n’est pas trop collante. J’avais fait un temps avec de l’huile de ricin mais qu’est ce que ça colle! Et à laver, sur mes cheveux fins, il fallait s’y prendre en plusieurs fois.

L'huile d'argan et de coco avec l'hydrolat de camomille, une recommandation pour les cheveux blonds :-)

L’huile d’argan et de coco avec l’hydrolat de camomille, une recommandation pour les cheveux blonds :-)

Une chose que je fais aussi à présent, car j’en avais entendu parler autour de moi en bien, c’est d’inverser le shampoing et l’après shampoing. Je fais donc le soin démêlant avant et le shampoing permet d’enlever ses traces car même bien rincé, mes cheveux semblaient encore un peu alourdi. Mes cheveux sont certes un peu plus emmêlés, mais je veille à ne pas trop m’ébouriffer lors du shampoing.

Ensuite, après un lavage, sur cheveux essorés on peut sprayer un peu d’hydrolat que l’on choisi soit pour son parfum (rose, ilang-ilang, fleur d’oranger…) ou son efficacité ciblée (bambou pour cheveux fins, lavande pour purifier, sauge pour cheveux foncés…).

Un dernier détail qui a son importance; c’est l’alimentation. Je suis persuadée que des changements sur l‘intérieur se voient à l’extérieur. Et c’est quelque chose que j’ai pu mesurer par moi-même, en constatant des améliorations ou le contraire en fonction de la façon dont je m’alimentais.

Et le plus flagrant dans les résultats a été mesuré par mon coiffeur, ébahi de ma pousse de cheveux d’environs 4 cm en à peine trois mois (alors qu’il était habitué à des cheveux plutôt paresseux avec moi lol). Mes ongles aussi ont changé radicalement. Ils ne se cassent plus comme avant, sont devenu plus beaux au naturel et me voilà obligée de les limer 2 fois plus souvent qu’avant! Pff, quelle corvée ;)

Et vous, qu’est ce qui influence l’état de vos cheveux? Quelles sont les routines que vous affectionnez?

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>